Un outil gratuit pour développer la confiance en vous

Avoir confiance en soi lors d’un entretien est soit naturel soit compliqué. Si une part d’inconnu subsiste, si l’on ne peut prévoir et anticiper toutes les questions que l’interlocuteur va vous poser,  une  préparation structurée permet de se sentir en confiance sur tous les domaines qui vous sont connus : vous, votre parcours, votre projet, vos motivations…

A partir des réflexions et outils que j’ai créé  pour animer mes formations professionnelles, ateliers forum et accompagnement de coaching, j’ai synthétisé les conseils suivants. Je présente ici un support des principaux conseils pour développer la confiance en soi dans cette situation particulière à enjeux forts.

Comment développer la confiance en soi lors d’un entretien ou d’un oral ?

5 Clefs pour Développer la confiance en soi

1- Connaître les enjeux d’un entretien

Connaître les enjeux d’un entretien : Apprendre à se connaître mutuellement.

Recrutement : vérifier les principaux critères : besoins respectifs et motivations, mission, qualification, conditions de travail, rémunération, compétences, adéquation avec le poste et l’entreprise,  rentabilité et intérêt. Jury d’examen : vérification des connaissances, et des capacités de compréhension.

Disposer de toutes les informations pour prendre une décision fondée : recrutement, validation d’une épreuve…

2- Savoir parler de soi

Parlez de vous en quelques phrases simples et concises. Parlez de vous à votre interlocuteur comme si vous vous présentiez à un ami, simplement, mais sans familiarité. Intéressez-vous à lui. Donnez-lui envie de vous connaitre mieux. Donnez du sens et de la cohérence à votre parcours personnel et professionnel : trouvez un fil conducteur. Passez rapidement sur les expériences peu significatives des compétences nécessaires pour le recrutement. Orientez votre présentation sur les aspects positifs de votre parcours, ne parlez que des expériences qui vous donnent le sourire.

Soyez dans un état d’esprit de partager le résultat de vos expériences, recherches et travaux. Apprenez à parler de vos 3 qualités principales avec simplicité, en trouvant des exemples de situations vécues où vous les avez mises en pratique.

Un secret : répondre aux questions que se pose l’interlocuteur avant qu’il n’y pense.

3 – Rencontrer l’autre, communiquer

Connaître ce que vous allez dire de vous avant de commencer l’entretien. Restez positif et enthousiaste. Parlez de vos expériences positives, intéressez votre interlocuteur. Trouvez en vous la ressource du plaisir de communiquer, et la fierté du travail accompli, et partagez votre enthousiasme, passion ou intérêt pour votre sujet. Donnez des détails, situez les expériences dont vous parlez avec précision. Evitez les généralités, les banalités et les évidences.

Regardez votre interlocuteur franchement, sans insistance. Montrez votre intérêt pour lui. Contrôlez votre posture physique : tenez vous droit, ni vers l’avant, ni vers l’arrière, souriez, respirez calmement, écoutez le son de votre voix.

Expérimentez l’empathie, comprenez ce que cherche votre interlocuteur, mettez-vous à sa place. N’hésitez pas à poser des questions, c’est une marque d’intérêt.

4 – Optimiser votre discours

Connaissez-vous les réponses à ces questions : Pourquoi je postule à ce poste, cette formation ? Qu’est-ce que je peux apporter à l’entreprise ? En quoi est-ce que je corresponds au poste ? Qu’est-ce qui me rend unique et intéressant ?

Préparez ce que vous allez dire. Adoptez un discours simple, clair, précis et factuel. Faites des phrases courtes. Allez à l’essentiel. Employez des formules actives à la première personne : j’ai réalisé…, j’ai obtenu… Utilisez la méthode du détail. Préparez vos réponses avant l’entretien ou l’oral. Entraînez-vous.

5 – Anticiper les facteurs d’échec et de réussite

Facteurs d’échec : la peur de l’échec, les mauvaises conditions, le manque de préparation, le discours et les attitudes : le repli sur soi, la répétition, le manque de clarté, les généralités, les formulations négatives, le manque d’intérêt pour l’interlocuteur

Facteurs de réussite : l’envie de réussir, les bonnes conditions, la préparation, le discours et les attitudes : la simplicité, l’humilité, le dynamisme, la positivité, le sourire, être direct et respectueux, l’équilibre entre synthèse et détails –> provoque un sentiment de confiance et l’envie de poursuivre avec vous

Ce que vous transmettez avec plaisir sera reçu avec plaisir !

Si cette synthèse vous à été utile, vous pouvez l’exprimer par un clic sur « google +1 » ou la partager sur Facebook. Merci !

Je propose gratuitement cet article et le document PDF,  fruit de mes recherches et travaux aux particuliers dans le cadre d’une utilisation privée. Tout autre utilisation est soumise au code de la propriété intellectuelle. (Articles L111) : respect du nom de l’auteur, demande d’autorisation préalable. Merci.

 

Share This
PageRank